Tutorat par les pairs

Chères enseignantes de 4ème et 5ème secondaire,

Nous vous proposons d'accompagner la mise en place d'un tutorat par les pairs par et pour vos élèves et cela sous la forme d'une mini-entreprise sociale:

Nous formons vos élèves de 4ème, pour qu'en 5ème, ils puissent aider des plus jeunes. Nous les revoyons au début et au milieu de leur 5ème. Retrouvez le tutorat à la radio en cliquant ici (3ème vidéo).

Deux jours sur deux années scolaires pour promouvoir l'entraide et la solidarité entre élèves tout en leur transmettant des outils pour améliorer leur propre efficacité scolaire. Cela leur offre, par ailleurs, un rôle à reponsabilités susceptible de leur donner confiance en eux. Et ce, encore plus car vous leur témoignez votre confiance en eux. Waouw!

Voilà ce que disait Françoise,  la professeure qui a organisé brillamment le projet après la première journée début avril 2016 et par la suite:

"Super ! Merci beaucoup pour ces documents intéressants. Et merci pour cette journée très riche ! J'ai trouvé les profs très positifs, nous avons parlé de nombreux aspects abordés. Il me semble que les élèves en ont retiré énormément, c'est le premier but. Ci-joint je t'envoie une synthèse des idées qu'ils ont relevées. Je suis très contente de la diversité des idées relevées, cela montre que chacun y a trouvé des choses qui lui parlaient, probablement qui correspondent à ses besoins."

Deux jours après: "Le retour des élèves est très encourageant. Ce qui me fait plaisir aussi, c'est que le sous-directeur a bien perçu l'intérêt d'un positionnement extérieur : cela ne fait pas le même effet si c'est un prof qui le dit. (Suite à la remise par Cognosco de questions à se poser sur le projet) Il y a, je vois, de nombreuses questions qui se posent et de nombreux aspects que nous pourrions encore travailler. Plusieurs collègues se sont manifestées intéressées."

Et deux mois après, juste avant les vacances d'été: "Plusieurs élèves ont étonné les profs au conseils de classe... je pense que les élèves qui ont suivi la formation en méthode de travail ont été "boostés"! Tout n'est bien sûr pas résolu. Mais de belles pistes sont ouvertes et plusieurs restent bien motivés.
Je suis vraiment contente de ce qui a été initié cette année. Merci à toi pour ton investissement dans ce projet !
Au-delà des méthodes, il y a aussi un regard qui, je crois, leur fait du bien !"

Et, en septembre 2016 après la première demi-journée complémentaire:

"Je suis contente de voir que ce petit "re-boostage" a été efficace puisque 22 élèves se sont inscrits, càd 13 de plus que ceux qui ont eu la formation de l'an passé. ce qui est bon signe en soi, même si en fait cela m'inquiète un peu pour la gestion du projet... Nous verrons !
Nous avons décidé de préparer une présentation du projet en quelques points. Les élèves iront le présenter eux-même dans les classes de 3ème.  Ils remettront un talon pour que ceux qui veulent puissent s'inscrire. Et au moment de la remise du bulletin, le titulaire posera la question à ceux qu'il imagine susceptible d'en tirer profit. Encore un tout grand merci pour ton expérience partagée et ton enthousiasme communicatif."

JPB: Rien que du bonheur!

Et après le bulletin de la Toussaint 2016 "Bonjour Jean-Pascal, des bonnes nouvelles !
D'abord les élèves ont super bien présenté le projet aux élèves de 3èmes !   Résultat: 43 élèves inscrits ! Cela représente 1/5 des élèves de 3èmes qui s'inscrivent spontanément. Evidemment, comme nous n'avons "que" 23 élèves coaches... Nous avons imaginé, pour que ce ne soit pas trop lourd pour les coachs, de leur faire suivre deux élèves:
- la première rencontre, chaque coach fera le 1er entretien avec un élève pendant ce temps, le deuxième élève qui lui est attribué fera le test VAK
- à la deuxième rencontre, le coach fera le "premier entretien" avec l'élève qui a fait le VAK la fois précédente. Et celui qui a déjà eu le premier
 entretien, fera le VAK
 - à la troisième rencontre, le coach présentera le HDA, la méthode cognosco, ... aux deux élèves en même temps.
 Les coaches auront ainsi un élève individuellement chaque fois pour le premier entretien.
 Les élèves qui feront le test VAK peuvent le faire de manière autonome une fois que le coach a donné les consignes. Et le prof peut être présent s'il y a des questions. Le coach termine par quelques minutes avec les deuxièmes élèves, pour un échange au sujet du test, résutats et conseils.
C'est un peu "chaud" mais ceci permettra que d'ici le début des examens, chaque coach ait pu aborder les 3 premier rdv avec les 2 élèves.
Cela favorise aussi une relation de confiance entre le coach et l'élève, particulièrement lors du premier entretien.
Nous insistons sur l'importance de la confidentialité : ce que l'élève dit ne doit pas être répété en dehors du projet cognosco."

Et fin novembre 2016:  Cela se passe très bien !
Une belle ambiance dans la classe : des coachs qui ont une attitude de bienveillance et des élèves de 3èmes qui se montrent intéressés, qui sont demandeurs, c'est vraiment très sympa. Il y a un coach qui s'est désisté, ne se sentant pas à la hauteur. Deux élèves sont venus spontanément le remplacer au pied levé... Un coach a pris 3 élèves en charge, le prof s'inquiétait alors il a répondu "Vous tracassez pas, on gère !".
Ce que j'ai vu a l'air vraiment chouette. Evidemment, la formule est très libre. Ils ne disent pas tous la même chose, ne respectent pas toujours les étapes ... mais n'était-ce pas une proposition ? L'essentiel c'est qu'il réponde aux besoins de l'élève et que cela le mette en route...

 Et le 6 décembre 2016: Projet Méthode de travail « Cognosco » -  Premier débriefing: « Mon expérience de coach »

Synthèse du 6 décembre 2016
 Elèves « coachs » :

Bilal, Céline, Rania (5A) Alba, Dagmara, Delphine, Emeline, Ibtissame, Justine, Loïc, Marianne, Najla, Rémy, Sarah, Simon, Xavier (5B) Danielle, Esther, Laura, Marcelline (5D), Lucy (4) , Auriane, Séverine (6D).

1. Qu'est-ce que cette activité m'a apporté personnellement ?

·  Pouvoir appliquer une méthode efficace pour mon travail personnel

·  Me donner de la confiance en moi

·  Pouvoir enseigner quelque chose à quelqu'un de manière plus ludique que « scolaire »

·  Apprendre à être à l'aise avec des personnes inconnues (plus jeunes)

·  Me rendre compte que je me reconnais dans l'élève que j'ai en face de moi

·  Apprendre à parler devant les autres

·  Me rendre compte que chacun a des difficultés et pas toujours en rapport avec l'école

·  Pouvoir aider un élève plus jeune

·  Me donner le plaisir de voir un élève s'améliorer

·  Pouvoir sortir de ma zone de confort (diversifier mes présentations)

·  Ressentir un épanouissement personnel

·  Avoir la possibilité d'appliquer cela dans ma famille (aide à mon frère, à ma sœur)

·  Apprendre à être à l'écoute

·  Trouver des solutions pour les autres et pour moi-même

·  Me sentir responsable

·  Penser à ce que cela m'apportera pour mon futur métier ( l'écoute p. ex.)

·  Me retrouver avec des élèves qui n'ont pas vraiment de soucis et voir comment ces derniers fonctionnent
 

2.   Qu'est-ce que cette activité a apporté

-au groupe :

·  Collaboration, transmission d'infos à d'autres coaches (entraide)

·  Meilleure connaissance de soi, des autres

·  Cohésion ( plus de liens, rapprochement)

·  Bonne entente

·  Complicité

 

- à l'élève de 3eme que j'encadre ?:

·  Il se sent rassuré, moins stressé

·  Il apprend à structurer son travail

·  Il fait confiance à des personnes inconnues

·  Il prend contact avec moi à l'extérieur pour des conseils supplémentaires (élève dissipé)

·  Il acquiert des méthodes qu'il ne connaissait pas

·  Il gère mieux sa future session d'examens

·  Il ose dire maintenant qu'il a besoin d'être encadré ; il ose parler de ses craintes

·  Il ose dire qu'il a besoin de « réciter » avec ses parents

·  Il aime des conseils venant de « plus âgés »

·  Il change sa prise de notes, sa façon d'étudier

·  Il réussit à mieux cibler ses problèmes

·  Il se rend compte que ça ne demande pas autant de travail que ce qu'il pensait ( vu sa meilleure organisation)

·  Il voit que cette méthode fonctionne à long terme

·  Il constate que je suis une personne sûre sur qui compter en cas de besoin

·  Il organise mieux ses WE

·  Il peut me demander conseil pour certains cours ( en relation avec le prof qui le donne)

·  Il choisit un meilleur endroit de travail (calme/sans GSM)

·  Il apprend la réalisation d'une synthèse

·  Il montre plus de rigueur

·  Il se sent plus autonome à la maison, à l'école

·  Il constate déjà des progrès à ses tests actuels grâce aux « 10'durant 6j/7 » vu le HDA

 

3. Quelles difficultés ai-je rencontrées ?

·  Être devant le blocage de l'élève qui a du mal à se concentrer

·  Se retrouver face à quelqu'un qu'on ne connaît pas ( « briser la glace »)

·  Éprouver du stress d'être seul(e) face à 2 élèves – au début du moins

·  Ne pas savoir si je me fais bien comprendre

·  Aller trop vite dans mes explications 

·  Trouver les bons mots

·  Ne plus savoir que dire ( avoir épuisé ce que je pensais faire)

·  Gérer la timidité de l'élève

·  Gérer le stress de l'élève

·  Voir par quelles questions commencer l'entretien

·  Manquer de temps

·  Instaurer la confiance et la confidentialité (le fait de connaître la sœur d'un élève peut le mettre mal à l'aise)

·  Garder l'attention de l'élève

·  Rencontrer des difficultés devant la dyslexie d'un élève

·  Trouver des pistes à leur donner pour gérer leur stress devant les oraux en lanques (future session)

·  Suivre d'autres élèves que les siens vu le désistement d'un coach

·  Être face à un élève qui a l'air de ne pas avoir besoin d'aide

 

4. Que modifier ? Qu'améliorer ? De quoi aurais-je besoin pour mener à bien mes entretiens ?

·  Des outils pour m' « en sortir »

·  La communication des rv (à certains moments) : en informer l'éducateur pour qu'il passe le message ?

·  Demander aux élèves de reformuler ce qu'ils ont entendu pour voir s'ils ont bien compris

·  Demander qu'ils prennent des notes (en appliquant déjà les consignes données...)

·  Avoir plus de temps

·  Avoir 2 élèves à coacher semble plus facile que de n'en avoir qu'un

·  Confronter nos élèves avec d'autres coachs pour voir s'ils ont bien compris

·  Partir du cours d'un élève pour lui apprendre concrètement comment faire un bon résumé (et corriger)

·  Modifier les entretiens du mardi (sortie qu'on ne peut récupérer)

·  Avoir quelques pistes pour des élèves à problèmes (dyslexie)

·  Avoir un cours où on se consacre au projet

·  Élargir l'expérience à d'autres élèves de 3eme

·  Avoir un moment de rencontre avec les élèves de 3eme

·  Avoir des documents pour la suite ( car tout le programme que j'ai prévu est terminé)

·  Continuer ainsi car tout semble bien organisé :-)

                                                                                Marylène, Elodia, Pascale, Françoise.

Et le 9 janvier 2017
 Nous avons noté la date du 7 février, si cela va toujours pour toi.
On se voit demain entre profs et on prépare la suite notamment photocopier la méthode cognosco, le poème, la synthèse, la mémorisation par mots clé et images mentales. Tu vois, on a encore de quoi..  
Je trouve aussi que ce serait bien intéressant de voir la progression des  élèves de 3 èmes ! Et même des coachs.
Je réfléchis comment m'y prendre : par le bulletin informatisé j'ai accès maintenant mais c'est beaucoup de chipoterie parce qu'il faut changer de menu pour chaque élève, à chaque période... Quand les bulletins papiers seront rentrés ce sera plu simple je crois.

Réponse de JPB: Demande aux titulaires des 3èmes leurs impressions

Et le 12 janvier 2017:

Je viens de regarder les bulletins des élèves coachés.
Parmi les 42 élèves suivis en coaching, 33 avaient des échecs à la première période.

Parmi ces 33 élèves:

20 ont diminué leur nombre d'échecs: 10 élèves ont 1 échec en moins
9 2 échecs en mojns
1 3 échecs en moins
ce qui fait tout de même 31 échecs en moins, au total

6 ont le même nombre d'échecs :
3 en ont toujours 1
1 en a toujours 2
2 en ont toujours 4

Il y a tout de même 7 élèves qui ont augmenté leur nombre d'échecs entre nov et noël : 6 élèves ont un échec de plus, 1 élèves en a 2 de plus.

Il est a noter aussi que parfois ce ne sont pas les mêmes branches qui sont en échec.

Les 9 élèves qui n'en avaient pas à la première période, n'en ont toujours pas.

Cela me semble encourageant !

 JPB: Bien sûr car actuellement vous n'avez fait que l'entretien de base, le HDA et les canaux de communication. Il vous reste le poême, les jeux de mémorisation et de résumé mais surtout le processus d'apprentissage Cognosco en 6 étapes.

JPB: Que dire de plus que "C'est trop SUPER, MEGA, GICA, TERRA"?

Le 7 février 2017

Une après-midi pour revoir le projet et le modifier (tout avant la Noël, ...)

Le 21 mars 2017

Formation de base des nouvelles 4èmes. On améliore encore au niveau des fiches et des résumés!

 

Envie d'essayer dans votre école? Contactez-nous sans engagement via la fiche contact

Sachez aussi qu'il est envisageable de faire financer ce projet par le CECAFOC  puisque je forme également les professeurs

Chers sympathisants, offrez ce service à une école: Contactez-nous sans engagement via la fiche contact

 

Le tutorat par les pairs, c'est en fait une longue histoire pour Jean-Pascal.

Fin 1975, j'ai reçu un prix de la Libre Belgique parce que j'aidais d'autres élèves à l'école. L'année suivante, j'ai accompagné, avec une autre élève, un garçon de 4ème primaire. Je me rappelle le ressenti d'impuissance éprouvé devant cet élève car nous n'avions aucun outil pour l'accompagner.

La gratuité des vidéos et des documents remonte à 2012. Et aujourd'hui en 2016, je forme et j'outille des élèves-tuteurs.

La vision 2016 de Cognosco: des élèves-tuteurs formés par Cognosco dans toutes les écoles secondaires

Cet article disait:

Jean-Pascal, le sens de l'entraide

Il a 14 ans, vit à Fontaine-L’Evêque, étudie en 4ème Latin-grec et répond très simplement à nos questions: Un professeur a demandé un jour qui voulait se désigner pour aider ceux parmi nous qui seraient absents, malades ou en difficulté. Quelques-uns ont répondu « Oui ». Alors, quand un élève est souffrant, on lui téléphone, on demande si on peut aller lui porter les documents, les livres qui seront nécessaires pour étudier les cours.

Nous prenons note pour lui. Quand il revient, nous l’informons de ce qui a été enseigné, nous nous arrangeons pour que les textes et travaux soient régulièrement transmis.

Pourquoi dis-tu toujours « nous ». C’est toi qui nous a été recommandé comme l’un de nos enfants méritants. Il sourit, embarrassé, élude la question: « Nous formons une bonne classe, nous nous entraidons bien ».

Nous le croyons très volontiers. Mais nous nous rappelons la phrase de celui qui avait exposé son cas (Monsieur Emile Bouillon, professeur en 5ème secondaire): « Je puis affirmer que je n’ai jamais vu pareil dévouement doublé de pareille modestie ».

Jean-Pascal est donc un de ceux qui a le mérite d’allier au service gratuit un sentiment très vif de l’amitié, que nous nous plaisons à mettre en évidence.

 

 

 Chère Association de Parents (AP), chers parents, chers enseignants;

Vous vous questionnez concernant l’apprentissage et la réussite de votre enfant  ou de vos élèves?
Vous vous demandez quand ils auront enfin le « déclic » ?

Cognosco a le plaisir de vous proposer une conférence sur le thème :

    La motivation, 

source d’efficacité scolaire

Orateur: Jean-Pascal Bousez - Conseiller en apprentissage et orientation

Date à votre convenance - à 20h en semaine  dans votre salle des fêtes (200 personnes?) - 5€ par participant.

Prochaine date à notre centre de 1360 Perwez: un jeudi à votre convenance

Autres dates: le 30 janvier à Huy

Nous proposons aussi notre conférence (1h30) à vos enseignants lors d'une journée pédagogique.

Contactez-moi via jpbousez@gmail.com ou 0494/066.227

Plus de détails et les autres dates ici

 
            

Le déclic 

Le commentaire d’une maman : « J'ai trouvé votre ouvrage vraiment très intéressant! C'est un document qui devrait être en possession de tous les étudiants qui commencent le secondaire et/ou l'université, mais aussi de leurs parents qui pourront y trouver des pistes pour motiver, aider... leurs enfants! En tant qu'ancienne enseignante et maman de deux ados (12 et 16 ans), je sais de quoi je parle ;-) Les conseils que vous y donnez sont très clairs et très faciles à comprendre. Votre document se lit avec une très grande facilité, comme un roman. Absolument pas rébarbatif... Franchement, bravo! J'espère que beaucoup d'étudiants appliqueront vos conseils... »

En savoir plus